Cyber harcèlement
Le cyber-harcèlement ou cyberharcèlement ou harcèlement en ligne ou cyberintimidation est défini par l’article 222-33-2-2 du Code Pénal.

Ils se pensent intouchables ...

Vous vous pensez désarmés ...

Il n'en est rien ... 

 

Le Cabinet vous accompagne dans la constitution d'un dossier vous permettant de saisir les autorités compétentes avec les éléments utiles à l'identification et la poursuite du ou des auteurs.

Entre 2016 et 2017, le C3N (centre de lutte contre les criminalités numériques) a noté une hausse de 30 % des infractions en ligne, hausse également de 30 % des cyberattaques visant des femmes.


D’après les études menées par la chercheuse et pédagogue Catherine Blaya, 41 % des enfants ont déjà été victimes de cyberviolences, et 7 % de cyberharcèlement.


On considère qu’il y a cyberharcèlement quand la victime fait l’objet d’attaques perpétrées au moins une fois par semaine et pendant un mois.


Dans le monde, 246 millions d’enfants et d’adolescents sont touchés par le harcèlement à l’école révélait l’UNESCO en 2017.


D’après l’UNESCO, entre « 2010 et 2014, la proportion d’enfants et d’adolescents âgés de 9 à 16 ans ayant été exposés au cyber-harcèlement était passé de 8 à 12%, en particulier chez les filles et les enfants les plus jeunes. »


Seulement 10 % des enfants victimes de cyber-harcèlement en parlent à leurs parents

Le cyberharcèlement (cyberintimidation, cyberbullying) est une forme de harcèlement conduite par divers canaux numériques.

Les différentes formes de Cyber harcèlement

Lance-flammes alias flaming:

Ce sont de brefs messages d'insultes, très violents, écrits avec un vocabulaire vulgaire, échangés entre différents protagonistes. On retrouve régulièrement cette forme sur les réseaux sociaux qui, grâce aux messageries instantanées, permettent d'échanger rapidement ces messages et de les diffuser au plus grand nombre. Le terme anglophone est flaming.

Harcèlement alias harassement:

Comme le harcèlement scolaire traditionnel, caractérisé par le caractère répétitif et offensif des actes, le harcèlement en réseau (harassement) se définit par l'envoi répété de messages violents via les canaux de communication numériques. Ce qui le distingue du flaming, c'est son caractère répétitif. C'est ce que l'ont appelle aussi le lynchage. Le plus souvent, cette agression se fait envers des personnes de l'entourage où victimes et agresseurs se connaissent.  « Il s'agit de se moquer sans réfléchir aux conséquences pour la victime ».

Dénigrement:

Ce terme regroupe l'ensemble des rumeurs, des ragots et tous autres moyens par lesquels on tente de nuire à la réputation d'autrui, en le diffamant dans le but de le brouiller avec ses amis. Cette forme de cyberharcèlement inclut également toutes les pages Facebook, les blogs ou les sites internet, également appelés les Hate Sites, dédiés à la détestation de quelqu'un. Les réseaux sociaux sont d'ailleurs tenus de surveiller ce phénomène. Cependant, comme le montrent les problèmes rencontrés par Facebook à ce sujet, on ne peut que se rendre compte que ce n'est pas aussi évident qu'il n'y paraît de lutter contre ce phénomène.

Intimidation ou masquarade alias impersonation ou masquerade:

Cette forme de cyberharcèlement désigne l'ensemble des usurpations d'identités commises à des fins malveillantes. Cela prend donc aussi en compte ce que la juriste américaine Parry Aftab appelle le bullying par proxy (le harcèlement par procuration), qui consiste à emprunter l'identité de quelqu'un (nom, âge, photo, etc..) et son pseudonyme et d'adresser à autrui des insultes ou de propager des rumeurs, de façon à punir le véritable propriétaire du pseudonyme.

Lynchage vidéo alias happy slapping:

La "joyeuse claque", comme l'appellent les anglophones, consiste à choisir une victime, à l'humilier, à l'agresser, à la passer à tabac ou à en abuser sexuellement tout en filmant la scène à l'aide d'un smartphone. La vidéo est ensuite partagée avec le reste de la communauté. Dans de nombreuses situations, les agresseurs sont des adolescents à la recherche d'amusements nouveaux. Ce qu'on appelle également le lynchage vidéo peut causer chez ses victimes de graves dommages psychologiques ou physiques.

Outing ou trickery:

Ces termes désignent l'ensemble des moyens utilisés pour divulguer publiquement des informations intimes ou confidentielles telles que des secrets, des documents embarrassants ou encore des photos publiées sans l'autorisation de l'intéressé. Parmi l'outing, on peut distinguer le sexting, qui se définit par la diffusion de photographies dénudées ou de photos à caractère sexuel.

Exclusion:

C'est lorsqu'une personne est volontairement mise à l'écart d'un groupe de discussion ou sur un jeu en ligne, par exemple.

Traque sur internet alias cyberstalking:

Ce que les anglophones appellent  cyberstalking  rassemble plusieurs formes  de cyberharcèlement, puisqu'il consiste en une traque sur internet, ne laissant aucun moment de répit à la victime par l'envoi  répétitif de  messages injurieux  ou la diffusion de photographies embarrassantes. C'est une forme de harcèlement fréquemment utilisée lors de rupture amoureuse.

Cyber Enquête contre le Cyber Harcèlement

Pour les enquêtes Cyber, le tarif varie suivant le volume d'informations à récupérer, à analyser et le nombre d'interactions à gérer.

Afin de répondre au plus grand nombre pour ce qui est de la lutte contre le Cyber Harcèlement, le Cabinet met en place un système en deux phases :

Phase 1 : 1140 euros HT

Trois jours de travail durant lesquels nous mettrons en oeuvre un processus cherchant à identifier le ou les auteurs ou à minima de les caractériser et réunir les éléments constitutifs de la ou des infractions commises.

Dans tous les cas cette phase servira à déterminer à quelle typologie de délinquant nous avons affaire.

Phase 2 : 570 euros HT

Dans le cas où la Phase 1 n'a pas permis d'identifier clairement les auteurs, il est possible d'enclencher une phase 2 de recherche avec des actions plus offensives. Cette phase se déroule sur deux jours.

Cabinet Martin - SARL MFP
Siège social : 37, rue d'Antibes 06400 CANNES
844 476 473 RCS Cannes - Siret 844 476 473 00013
APE 8030Z - RC PRO MMA 145.339.315
CNAPS: AUT-006-2118-01-21-20180684210
TVA : FR 18844476473

call.png
facebook.png
Instagram.png
likedin.png
twitter.png

Article L612-14 du Code de la Sécurité Intérieure modifié par l'article 7 de la Loi n° 2014-742 du 1er juillet 2014 :

"L'autorisation d'exercice ne confère aucune prérogative de puissance publique à l'entreprise ou aux personnes qui en bénéficient"